Voilà, c'est fait, je suis vacciné contre acheuneuneu, il ne peut plus rien m'arriver :-)

Sauf que...sur un pur plan logistique c'est une catastrophe... pratiquement toutes les erreurs qui peuvent êtres commises l'ont été et ce plan de vaccination gouvernemental anti A(H1N1) va rester dans les annales comme modèle de ce qu'il ne fallait pas faire ! Non pas qu'il ne faille pas se vacciner, ce virus est contagieux et faiblement mortel, mais mortel, par détresse respiratoire, c'est pas Ebola, heureusement mais ce n'est pas non plus anodin. AMHA ça va participer à la sélection naturelle et dans le bon sens, tous les parano, sceptiques, adeptes du complot gouvernemental ou simplement cons ne vont pas se faire vacciner, donc statistiquement il y aura plus de cas parmi eux, donc plus de victimes, on ne va pas s'en plaindre....

Bon alors comment ça marche la vaccination ?

d'abord il faut recevoir son bon de vaccination, erreur qui exclut d'office les marginaux et autres clandestins, heureusement les centres acceptent aussi ceux qui n'en n'ont pas et les délivrent sur place, outre le coût de l'envoi de ces bons il aurait fallut inverser le processus, vacciner d'abord tous les volontaires et ensuite envoyer les convocations à ceux qui restent

ensuite il faut trouver un centre, çà c'est plutôt bien fait, on voit de plus en plus des panneaux indiquants la présence de centres, dans certains cas les panneaux sont en dur, avec le temps la population connaîtra leur localisation, bien... l'amplitude d'ouverture a été augmentée aussi, bien... on n'est pas encore au 24/24 7/7 mais ça pourrait venir...

avec le bon édité sur place on a aussi un questionnaire de santé et un document d'information, celui là je ne l'ai pas lu, je m'en fout, je veux me faire vacciner... (mais is je l'ai lu...) le questionnaire est un peu du genre de celui qu'il faut remplir avant d'entrer aux usa (voulez vous tuer le président, transportez vous des explosifs, avez vous menti en remplissant ce questionnaire, etc...) il faut cocher les bonnes cases aux bons endroits, c'est tout... pour le reste le médecin est là pour décider de ce qu'il faut faire.... le médecin que j'ai vu c'était un médecin du travail... donc question expérience du terrain en matière de pathologies c'était pas l'idéal... mais ça reflète la réalité des choses, en cas d'épidémie, les vrais médecins seront en train de soigner les vrais malades...

donc on attend pour voir le médecin qui va décider si votre état de santé est compatible avec la vaccination et quel vaccin vous injecter puisqu'il y en a de plusieurs types et plusieurs dosages, et c'est là qu'on commence à perdre du temps... heureusement on peut passer en famille ce qui évite au médecin de répéter x fois de plus la même chose mais il doit apposer plusieurs mentions manuscrites (perte de temps) et indiquer le vaccin en toutes lettres, perte de temps et risque d'erreur... une cas à cocher, un coup de tampon auraient étés bien préférables

ensuite on attend qu'un poste de vaccination se libère, c'est là le principal point faible du dispositif... c'est pas comme à l'armée où on défilait torse nu devant 3 types qui vous balançaient tous les vaccins possibles en 2 minutes et hop, là il faut attendre le déshabillage, le rhabillage et surtout l'administratif, j'y reviendrai... donc y'a pas assez de points de vaccination, tous ceux qui ont étudié la théorie des files d'attentes où simplement attendu à la poste le savent, c'est pas tant le temps de passage qu'il faut accélérer mais le nombre de guichet qu'il faut augmenter pour accélérer le service, là y'en avait que 2 sur 3 qui étaient opérationnels, donc sur 1H15 chrono entre l'entrée dans le centre et la sortie, plus d'une demi heure sur ce point là

la piqueuse était efficace, avec les seringues préparées d'avance (ouais parce que c'est pas des conditionnements unidose mais des flacons de plusieurs doses et il faut remplir les seringues une par une au dernier moment, question de coût, les vaccins c'est comme la lessive, ce qui coûte le plus cher c'est l'emballage) mais la secrétaire on lui fait faire un boulot dangereux... sur un papier elle colle l'adhésif avec le type de vaccin, sur l'autre elle recopie à la main le numéro de lot, avec toutes les erreurs possibles... c'est pour la traçabilité... c'est dommage... tout devrait être purement informatisé parce que après on va voir encore un stand qui vous remet le certificat, toujours avec des mentions manuelles et la moitié du bon de vaccination pour la deuxième injection... ouais parce qu'au départ on pensait qu'il fallait 2 injections, maintenant une suffit pour atteindre 92% de couverture (96% avec 2...) sachant qu'on n'a pas réellement besoin de vacciner toute la population pour enrayer une épidémie, çà va... donc on repart vacciné (d'ailleurs ça fait plutôt moins mal que le vaccin antigrippe standard) et avec 2 papelars dont on ne sait pas quoi faire alors que l'important c'est que l'enregistrement informatique soit ok

si Ebola ou une autre saloperie débarque on n'est pas prêt du tout du tout du tout... on aura juste commencé à prendre conscience du problème... c'est déjà ça....